Le grand cinéma - Fais nous tarzan


Et encore une pochette réalisée au crayola (sans vouloir vexer le dessinateur, on ne peut pas dire que les personnages soient réalistes). La chanson est... comment dire? surprenante. L'histoire est basée sur la vraie légende de Tarzan mais ça dérive rapidement en partouze. Le gars se crashe en avion, deux nymphomanes qui se balladent dans la forêt la culotte à la main (soit maintes fois remerciée, Monaca, pour cette merveilleuse expression) le recueille, et là, c'est le drame.
Intervient alors Pujolle, bruiteur star des années 80, qui nous fait Tarzan évidemment, mais aussi le lion, le singe, la cavalerie (!), Pop corn (!!)... Bref, c'est du grand n'importe quoi qui se situe entre le grand orchestre du splendid, Cocoricocoboy et Animalia.
Les paroles sont d'une classe folle. Le monsieur à la grosse voix raconte qu'il se fait violer par les deux sautes-au-paf mentionnées plus haut et qu'il préfère rester ici vu qu'il y a Ginette qui l'attend à la maison. Le beauf qui se sort de sa condition de beauf, c'est émouvant.
Pour des raisons difficiles à expliquer, j'aime avec force cette chanson. C'est certainement à cause de cette vulgarité flagrante et cette trivialité sauvage que l'on retrouve également ici et ici que je suis fan.
Pujolle continue a se produire sans toutefois connaître le même succès qu'avant. Les auteurs sont Richard Joffo, qui a écrit quelques chansons peu connues pour Line Renaud, Les Mini-stars ou Jean-Pierre Savelli de Peter et Sloane, et Jean-Michel Durand-Jenny, encore plus obscur que le précédent. Il n'empèche que cette petite merveille éditée par Paul Lederman (qui a produit Coluche et les Inconnus) est à ranger dans les délires absolus.


Fiche technique:

Le grand cinéma

Fais-nous Tarzan / Instrumental

Martinez / Lederman

1982

Paroles et musique:

R. Joffo - J.M. Durand-Jenny


Et la chanson: