Hervé Vilard Mamma mia

Ce titre a une histoire un peu particulière. Interprétée à l'origine par Erick Bamy, le monsieur à la belle voix qui fut présent dans La France a un incroyable talent la saison dernière, elle fut ensuite chantée en français par notre Vévé national.
A l'écriture, nous retrouvons Michaele, auteur fétiche de Dalida, Ringo, Sheila, Frédéric François, C. Jérôme ou encore François Valéry. Celui-ci est d'ailleurs à la composition, et pourtant ça ne ressemble à rien de connu. Oui, il faut bien le dire, François Valéry était méchamment surnommé Rank Xerox par certains car il avait la mauvaise habitude de recopier (inconsciemment bien sûr) les autres. Nous ne citerons qu'un seul exemple: N'avez-vous pas l'impression que l'intro de Elle danse Marie ressemble furieusement à celle de Billie Jean de Michael Jackson? Noooooooooooooooooooon, je me plante sûrement.

Hervé revient de loin, et plusieurs fois. Après avoir connu le succès dans les années 60. Il débute une première traversée du désert au début des années 70 et revient quelques années plus tard avec Nous. Heureusement, ce n'était ni une illusion qui meurt, ni un éclat de rire en plein coeur. Il reviendra avec quelques succès jusqu'au milieu des années 80 avant de redisparaître encore et rerevenir avec Mamma Mia. Ce sera son seul titre au Top 50, il y restera deux mois et grimpera jusqu'à la 31ème place trois semaines durant.

Il y évoque Caroline qui danse alors que tout le monde est là. Et en bon italien, il pense à la MAMMAAAAAAA. Il y pense en français sur la face A et en italien évidemment sur la face B. La musique est fort sympathique, les paroles sont charmantes et l'interprétation, pleine de retenue, vaut le détour. Un bien joli disque un peu oublié mais c'était un joli retour. Malgré quelques compilations, Hervé Vilard n'est pas vraiment revenu. J'ai envie de dire à Hervé, Reviens, on va vivre la main dans la main.

 

Fiche technique:

Hervé Vilard

Mamma Mia / Instrumental

Baxter music

1991

Paroles et musique:
Michaele / F. Valéry

 

Et la chanson (Hervé Vilard,entre deux séquences chorégraphiques concept, chante la mèche au vent et l'oeil gourmand) :

 
hervé vilard "Mamma mia"