Herbert Léonard - Puissance et gloire

Puissance et gloire, c'est exactement ce que je vous souhaite en cette nouvelle année. Je vous souhaite également plein de surprises sur ce blog à la gloire de cette rondelle de plastique qui nous procure encore tant de plaisir. Et en termes de plaisir, Herbert n'est pas un manchot.
Après quelques succès, Herbert "il ferait pas un peu chaud ici?" Léonard cède aux sirènes télévisuelles et prend en charge l'interprétation du générique mythique de la non moins mythique série Chateauvallon, dont beaucoup parlent sans jamais l'avoir vu...

Chantal Nobel en était la star incontestée du feuilleton avant une tragique leçon de conduite avec Sacha Distel qui brisa sa carrière et la suite de la série se limitant du coup à une seule saison. Ce Dallas à la française ne compte que 26 épisodes et ne voit arriver le générique interpreté par le langoureux alsacien que vers la fin de la série.

Les paroles sont emplies de paillettes, de stupre et de luxure et quand je vous dirai que c'est Vline Buggy qui a écrit la chanson et que je vous aurai rappelé que cette respectable grand-mère a écrit des textes dignes des pires films pornos allemands pour Herbert, j'aurai planté le décor.

Herbert connu encore le succès avec ce gros tube mais l'histoire ne dit pas si les anglais sur Channel 4 ont gardé le générique du sulfureux strasbourgeois quand ils ont diffusé la saga française. Toujours est-il que le 45 tours se vendit bien et grimpa joyeusement jusqu'à la 11ème place du top 50. La sensualité vocale de l'homme de l'est y est certainement pour beaucoup.

Publié par Carrère à une période où Herbert n'était pas encore parti chez WEA pour y enregistrer le sulfureux et l'outrageant Quand tu m'aimes, ce 45 tours reste certainement l'un des titres les plus populaires de notre sex-symbol choucroute. Je préciserai juste que la pochette me trouble un peu: je trouve notre Herbert bien sage ici, la moue est presque absente, seul le regard brûlant de promesses sexuelles inavouables est conservé. Nous voilà rassurés.

 

Fiche technique:

Herbert Léonard

Puissance et gloire / Instrumental

Carrère

1985

Paroles et musique:
V. Buggy / V. Cosma

 

Et la chanson (Herbert en mode blazzer bleu / col roulé. Dans le feu de l'action, il mime le deuxième couplet en montrant le poing serré pour mimer le désir, allez savoir pourquoi... A noter que mon chat s'est sauvé en courant quand j'ai démarré la vidéo):


Herbert Leonard - Puissance et Gloire

 

 

 

On se retrouve le 07 janvier après une petite semaine de vacances pour le retour du blog des 45 tours.

Gaël, auteur de www.toutrondtoutrond.canalblog.com