Kate Bush - Running up

Certains 45 tours sont géniaux du début à la fin. C'est le cas de celui-ci... mais est-ce que Kate Bush a fait des choses inintéressantes? Running up that hill a été un joli succès en 1985, nous allons y revenir, mais je m'appesantirai sur la face B qui est un petit bijou de simplicité. Under the Ivy mais en valeur la voix modulante de Kate. L'orchestration dépouillée et les choeurs acquis à sa cause permettent l'évasion durant les malheureusement bien trop brèves 2'11" du morceau.

Si vous avez envie d'évasion, voici la face A. Il faut vous avouer ici que ma passion du 45 tours a débuté grâce à la chanson française. Progressivement, j'ai completé par les anglophones et Kate Bush fait partie de mes favorites. Néanmoins, il faut bien dire que j'avais vraiment oublié ce merveilleux morceau.
L'Intro démarre tranquillement avec ce petit gimmick et une boîte à rythme surexcitée. La voix si originale de Kate Bush fait son entrée, soutenue par les "Yeah Yeah No" des choeurs, mais c'est quand elle s'énerve que l'on touche au sublim, c'est la sensualité incarnée. Le refrain me fait littéralement grimper aux rideaux.

Un autre élément me fait grimper aux rideaux, c'est cette pochette géniale. Kate Bush joue les amazones-mutines. Tout arc bandé, sexy comme pas possible, Kate Bush s'apprête à tirer sa flèche la moue au vent. J'ai quelques pochettes un peu décalées dans ma collection mais des pochettes artistiquement aussi dépouillées et réussies, c'est rare... Tout comme les deux chansons qui figurent sur le disque.

 

Fiche technique:

Kate Bush

Running up that hill / Under the Ivy

EMI

1985

Paroles et musique:
Kate Bush

 

Et la chanson: Kate Bush a choisi chorégraphie en option pour son clip et elle ne s'est pas ratée. Normal, Mlle Bush a une formation de danseuse.


Kate Bush - Running Up That Hill