Paco

La légende veut que ce soit un programmateur de RTL qui se cachait sous l'identité de Paco. La rumeur veut toujours, et ce de manière insistante, que tout ceci était une blague à la base.
La blague tourne bien puisque cette Foule version hispanisante et pèchue demeure l'un des plus gros succès de l'année 1988. L'idée de passer l'oeuvre chantée en français et à l'origine par Piaf dans la langue de Julio Iglesias est déjà un coup de génie mais rajouter cette fille qui crie dans les choeurs et rendre hommage à ce tube en la boostant version flamenco, là on touche au sublime.
Dans les années 90, une fausse Piaf chantait pour les besoins de Perrier une foule dance, ça n'était pas mieux, même si c'était vraiment réussi. Concernant cette version hispanisante, rappelez-vous également du clip génial se limitant à un long travelling sur un Paco de profil,renfrogné et tête baissée. Il chantait alors qu'autour de lui, les gens vivaient leurs vies. Je trouve que cette idée reflète bien l'esprit de la chanson de départ.

Sur la face B, on trouve Paco-razon qui ne sera pas véritablement resté dans les mémoires. Le rythme est bien plus lent.On retrouve une fille dans la chanson mais rien n'est véritablement passionnant. C'est une face B tout à fait insipide, ressemblant vaguement à des choses déjà entendues, la rythmique d'Emmanuelle avec un temps en moins, la rythmique de Marionnettiste aussi, en plus lent. Bizarre que tout ceci soit proche de Pierre Bachelet.
Quand on sait que la maison de disques qui distribue Amor de mis amores est la même que pour Bachelet, on peut se permettre certainement quelques doutes.

Dans tous les cas, la reprise de la Foule reste l'une des plus jolies surprises des années 80 et même si Paco a totalement disparu aujourd'hui du paysage musical, on a toujours plaisir à le retrouver avec ce tube qui à l'origine était emprunté à... l'Argentine.

 

Fiche technique:

Paco

Amor de mis amores / Paco-razon

Avrep

1988

Paroles et musique:
Face A: E. Dizeo / M. Rivegauche / A. Cabral
Face B: Paco / Y. Ouazana

 

Et la chanson: L'un des meilleurs clips de la décennie 80. Je lui trouve beaucoup de poésie avec ses musiciens, ses artistes de cirques, ses danseuses et l'attitude de Paco... On pourrait écrire un livre dessus...