Jean Schultheis

Cocoboy, c'est tout d'abord des souvenirs d'enfance... Oui, mes parents me laissaient regarder ce programme malsain alors que je n'avais même pas dix ans. Des moments de télé absolument dingues ont eu lieu, c'était une époque où les chanteurs de variétés n'avaient pas peur du ridicule, se prenaient un peu moins au sérieux et n'étaient pas parasités par des attachés de presse. On y voyait ainsi France Gall au milieu d'une galère où ramaient Jean Roucas ou encore le cher Philippe Bruneau, disparu il y a peu, et chantant Hong Kong Star. Aussi, on pouvait voir un sketch où une playmate était effrayée à cause d'un tableau possédé où le personnage pouvait se mouvoir (ce qui m'a permis de flipper longtemps dans le couloir de l'appartement de mes parents où un tableau représentait une femme qui se pomponnait). D'ailleurs, nous reviendrons tout à l'heure sur la playmate... si je puis dire.

La chanson du générique ressemble à du Richard Gotainer. Ca a des airs de Sampa et le titre fait tout pour vendre correctement l'émission. Même si la chanson est très sympathique, force est de constater que ça a très mal vieilli. En gros, les choeurs féminins expliquent à une grosse voix masculine que tout le monde vient voir Cocoboy, de la même manière que Polnareff invitait tout le monde au paradis.
La chanson fut écrite par Yves Styre, un habitué des génériques TV (une des chansons du bébête show e le générique d'une émission de TF1 tombée dans les oubliettes du PAF, Jack Spot) mais aussi par Jean Roucas et... Didier Barbelivien qui décidément bouffe à tous les rateliers. La musique est composée par le génial Jean Schultheis, connu principalement pour son Confidences pour confidences et pour la magique face B de ce 45 tours, à savoir l'indicatif de la playmate.

Cette Playmate mythique est à l'origine une version un poil moins aigüe de l'instrumental du titre Bébé Bop sorti la même année. Ce titre funky et classe ressemble un peu aux musiques qu'on utilisait pour les intermèdes quand TF1 tombait en panne dans ces mêmes années 80. On y entend des filles lassives qui font wouah ! oh ! hmm ! come on ! et cocoboy ! parce que ce serait dommage de ne pas citer l'émission.

Rendons un hommage ému à toutes ces filles qui se sont effeuillées, souvent pour un prétexte futile servi par un scénario inepte, tous les samedi soirs avant 20h sur TF1 sous l'oeil lubrique, comme sur la pochette, de Stéphane Collaro, de Jean Roucas et de Guy Montagné.

 

Fiche technique:

Jean Schultheis

Co-co boy / la playmate

Carrere

1982

Paroles et musique:
Face A: J. Roucas - Y. Styre - D. Barbelivien / J. Schultheis
Face B: J. Schultheis

 

Et la chanson: Et voici, la version sage de notre playmate adorée avec juste l'étiquette du disque (qui ne correspond pas au disque chroniqué). Vous avez cru sincèrement que j'allais mettre la vidéo de la playmate?

En deuxième position, un extrait de la face A.