Joe Dassin

Dans la série "hommage raté", voici ce single effrayant sorti à l'occasion du dixième anniversaire de la disparition du plus français des américains. Ca commence par l'intro de C'est la vie Lily plombée par un effet tout moche, tombant à plat et déjà daté quand la chanson est sortie. Succède à cette vague tentative de modernisation, on retrouve Joe Dassin fredonnant et un morceau de Siffler sur la colline, massacré en règle par des borborygmes intégrés sur la jolie voix de Dassin. Suivent Les Daltons; le génial Takatakata (la femme du toréro) servant seulement de transition. Seule Cécilia s'en sort honorablement avec une réorchestration néanmoins lestée d'une triste boîte à rythmes.

L'épreuve se termine avec un large extrait de L'Amérique où on entend un gars qui fait "Ok". Quel est le but? A quoi ça sert? On ne sait pas. Ca devait faire jeune; seulement, c'est comme pour tout le reste, c'est inutile et vraiment pas bon.

Il faut rappeler que la même période voit l'éclosion de nombreux mégamix pas toujours très réussis comme ceux de Claude François ou encore des Village people, chroniqué ici.

La face B est comblée par la présence des Champs-Elysées, qui doit apparaître au moins sur trois des 45 tours de Joe Dassin en ma possession, en face A ou en face B. La chanson-phare de Joe Dassin en face B prouve s'il le fallait que ce disque était une malheureuse opération commerciale. Heureusement, aujourd'hui nous n'avons plus trop le droit à ce genre de productions et c'est tant mieux. Autant se reporter sur la reprise de Salut les amoureux de Christophe Miossec ou celle de Roch Voisine dans sa version presque originale, puisqu'en français et en anglais.

Joe Dassin est représenté sur la pochette dans une sorte de mosaïque, c'est en fait la pochette de Faut pas faire de la peine à John, 45 tours oublié de 1979 qui sert de base et à ce disque et à la compilation sorti au même moment. Quand je vous parlai d'opération promo.

Fiche technique:

Joe Dassin

Megamix 90 / Les Champs-Elysées

CBS

1989

Paroles et musique:
Face A: J.M. Rivat / F. Thomas / R. Dassin / C. Lemesle / P. Delanoë (entre autres)
Face B: Wilsh / Deighan / P. Delanoë

 

Et la chanson: Pas de chance, il n'existe que la version longue en vidéo... Vous verrez si j'exagère.