Ottawan 2

Partez-vous en vacances cet été ? Si oui, allez en Espagne car les Charlots vous y accompagneront. Extraite de la BOF des Charlots font l'Espagne, énorme succès au box-office en 1972 avec 4732000 entrées (Sources : www.cinefeed.com), ce qui met le film au rang, par exemple d'un Pirates des Caraïbes : La fontaine de Jouvence ou même plus haut qu'un Da Vinci Code (Sources : www.allocine.com) . C'est vous dire...

 Concernant strictement la chanson, l'intro est un très bref repompage de Pop Corn puis le titre enchaîne sur des intonations hispanisantes entre Paulette, la reine des paupiettes et le fameux Viva Espana de Georgette Plana.

L'accent espagnol surréaliste de Gérard Rinaldi et les choeurs crétins des autres charlots réjouissent l'auditeur décomplexé. On y balance le lot habituel de crétineries réjouissantes et inoffensives mais remarquons qu'i y a toujours une petite dénonciation de la société chez les Charlots. Ça, c'est leur passif avec Antoine qui les a marqués.

Ici, c'est l'arnaque du tourisme qui est vilipendé : « Espana, tu as gagné nos cœurs et nos économies... » On ne s'en rend pas compte mais c'est tout de même, au détour d'une petite chanson sans prétention, une jolie manière de « dénoncer » (oui, alors, ici, je mets tous les guillemets qui s'imposent car il ne faut quand même pas exagérer, c'est pas Le chant des partisans non plus.

La face B se nomme Histoire drôle. Sur une musique follement sixties, Les Charlots se racontent des blagues. Concept intéressant pour un titre proche de Faut rigoler de Henri Salvador. C'est l'histoire d'un gars qui rentre chez lui... Mais je ne vous raconterai pas la laborieuse fin. Les quatre Charlots sont morts de rire et a priori pas dans leur été normal, ce qui était quelque chose d'assez fréquent à cette époque là. On ne peut pas dire que ce titre soit inoubliable. Voilà une face B qui applique avec beaucoup de zèle le concept de remplissage.

 

Fiche technique:

Les Charlots

Au pays des pesetas / Histoire drôle

Vogue

1972

Paroles et musique:
Face A: G. Rinaldi / G. Filipelli
Face B: G. Rinaldi / J. Sarrus

 

Et la chanson: Pas de clip, juste une accumulation d'images fixes pour ce voyage espagnol. Un peu décevant tout ça.