photo identité

Elle fut une petite star à la fin des années 80 et au début des années 90, grâce à une émission télé mais aussi à sa reprise de flambeau du capital Mickey. Nous en avions déjà parlé ici, elle fut celle qui succéda à Douchka dans le style "Lolita louant la gloire des personnages de tonton Disney". Et, il faut bien le dire, elle ne s'en sortit pas si mal. Elle enchaîna quelques BOF comme le méconnu Oliver et compagnie ou encore La petite sirène, long-métrage qui permit à la firme américaine de revenir en force, financièrement parlant, en 1991.

Sur ce disque, la face A n'est, à ma connaissance, pas une bande originale. Si ma vie tourne bien fait une corrélation entre l'existence possiblement réussie de l'interprète et un voyage autour du monde. On se promène entre l'Australie, l'île Maurice, l'Italie, sans jamais oublier d'évoquer les plus gros stéréotypes mondiaux. C'est mignon et complètement inoffensif, c'est exactement le cahier des charges Disney, en somme.
Et après tout, qu'attendons-nous d'autre d'une petite fille qui chante? Pierre Grosz - auteur pour Nicole Croisille, Michel Jonasz, Michel Polnareff, William Sheller, Linda De Suza, Catherine Lara ou C Jérôme - est, entre autres, aux manettes et il produit une chanson, certes un peu faible, mais honnête.
Anne ne négociera jamais le virage que prendra Elsa, par exemple, qui évoluait plus ou moins dans le même créneau à l'époque. On ne l'entendra jamais parler de ses phantasmes (Bouscule-moi) ou aborder des relations compliquées avec un homme qu'on devine marié (le sublime Sous ma robe). Non, Anne reste enfermé dans ce personnage naïf mais moins irritant que Douchka, peut-être parce que plus jeune et donc moins bêtifiant, qu'on aime réécouter pour faire resurgir des souvenirs d'enfance.

Puisqu'il est véritablement question de souvenirs d'enfance, sur la face B... Tic et Tac rangers du risque me rappelle les dimanches matin chez mon grand oncle, entre la série télé issue d'Aladdin et La bande à Picsou.
Les plus cyniques - les moins naïfs - insisteraient sur la surexploitation des blockbusters transformés en séries TV et inversement, mais je ne m'y aventurerai pas. J'en resterai volontairement à la petite musique sautillante, au descriptif des aventures des deux écureuils sous helium et je n'aborderai même pas le fait que le dessin-animé repompait honteusement le concept de l'avion piloté par des bestioles, piqué à Bernard et Bianca... Bon d'accord, je viens de le faire, mais passons...

Dans un monde un peu triste, soyons, comme dirait Amélie Nothomb, dans la nostalgie heureuse. Anne Meson a bien grandi, a eu des soucis et je crois qu'elle fait tout autre chose aujourd'hui. Alors, enfants de ma génération, remercions-la car, quand on entend cette chanson sur la face B d'un 45 tours délaissé, on se surprend à la massacrer avec délectation et on ne peut que la vénérer de nous avoir donné tant de bons moments.

 

Fiche technique:

Anne

Si ma vie tourne bien / Tic et Tac, rangers du risque

Walt Disney Records

1990

Paroles et musique:
Face A: P. Grosz / F. Thibault
Face B: L. Aulivier / M. Miller

 

Et la chanson: Prestation télé (Sacrée soirée) au moins en play back orchestre - parce que si c'est un playback intégral, c'est très bien maîtrisé. La chorégraphie est très pro, la chanteuse tout pareil. Bref, de la belle ouvrage.