Marie Laforêt

 

En 1979, Johnny est quelque peu au creux de la vague. Depuis un an, les tubes ne s'amoncellent plus et il faudra attendre 1982 pour que Mon Amérique à moi, écrite par Philippe Labro, relance quelque peu sa carrière. Pour l'instant, Hallyday est toujours un bête de scène comme tente d'en attester la pochette: Costume coloré - peut-être un peu trop - à franges, notre Johnny tout en mouvement, hêle le public  et son nom s'inscrit au dessus de lui en lettres de feu, comme disent les journalistes peu inspirés. On peut légitimement penser que le titre de la chanson n'est pas tout à fait innocent. Un peu country, plutôt désabusée, volontiers maladroite dans les paroles, Toujours là est écrite par le presque débutant Franck Langolf dont le dur de la carrière commence vraiment avec Johnny, après quelques essais pour quelques groupes obscurs et pour lui-même, et continuera surtout avec Vanessa Paradis et Renaud. La chanson aborde le thème très utilisé de la vie d'artiste mais vaut surtout pour son refrain punchy où les choeurs répondent à Johnny avec hargne et une éclatante vitalité.

Il existe une version live très sympa, dont l'orchestration change quelque peu. A l'époque, c'est le Pavillon de Paris qui l'accueille pour une série de concerts, ce qui lui permet de tenter de faire repartir sa carrière et il faut bien reconnaître que la composition de Jacques Dejean prend toute sa force lorsque Johnny la propose en public.

De prime abord, le titre de la chanson n'est pas particulièrement avenant. La fin du voyage donne tout de suite des allures crépusculaires peu excitantes. L'introduction, pourtant, démarre pas mal, un peu crooner, un peu piano-bar mais la grande surprise, c'est l'utilisation affirmée des choeurs. Tout comme la face A, c'est ce jeu de miroirs qui fait sortir du lot la chanson. En revanche, des choeurs masculins et féminins se répondent à partir du milieu de la chanson. Les paroles sony moyennement intéressantes mais c'est la musique qui accroche le plus, l'envolée finale étant certainement la force de cette chanson d'album pas si honteuse que ça.

Fiche technique:

Johnny Hallyday

Toujours là / La fin du voyage

Philips

1979

Paroles et musique:
Face A: F. Langolff / J. Dejean
Face B: F. Langolff / P. Billon

Et la chanson: Chouette version live de Johnny sur le porte-avion Foch. Il fait le show dans son costume d'époque pour remonter le moral de jeunes matelots vigoureux et à pompons.